ROQUEFORT
24 °C, Nuageux
Vent: E de 24 km/h
Humidité: 83%
  • Auj
    19/30 °C
  • Mar
    18/25 °C
  • Mer
    17/31 °C
  • Jeu
    17/34 °C

www.roquefort-gers.fr

Dans la Vallée du Gers

Chateau de Roquefort

30/11/-0001
Chateau de Roquefort

Le château de Roquefort a été érigé au XIIIe siècle afin d’assurer la surveillance de la voie royale qui longeait la rivière Gers.

D’après l’acte de vente de 1368, fort aimablement transcrit et traduit par monsieur Guillaume Terrasson (société archéologique du Gers), le château appartenait à la famille Pardailhan, rendue célèbre par la saga romanesque de Michel Zévaco dont quelques épisodes ont été adaptés au cinéma, pour les plus connus, par Bernard Borderie: "Le Chevalier de Pardailhan" en 1962, et "Hardi Pardailhan" en 1964.

 Il se composait d'une haute tour salle bâtie dans une forte enceinte de pierre de 8 à 10 mètres de haut englobant deux bastions (ou trois d’après les débordements sur les façades des courtines) situés aux angles Nord-Est, Sud-Est (et Sud-Ouest) de la construction.

  Dans la seconde partie du XIVe siècle, Maurin de Biran ayant racheté le château fait prolonger les murs Sud et Est de la tour salle jusqu'aux remparts, ce qui la transforme en un puissant donjon, typique des constructions gasconnes de son époque.

 Au XVIIe siècle, la marquise de Larroque-Gensac qui a acquis le château aux ducs de Roquelaure qui en avaient hérité le sauve de la ruine.

 En fin du XIXe siècle, m. Pellefigue, maire du village à cette époque, rachète le château qui est transformé en bâtiment agricole. Un logement de deux étages est construit en pierre, appuyé au mur Ouest des remparts et, partant du mur sud, il va s’accoler au donjon.

 Dans la seconde partie du XXe siècle, le château devient l’élégante résidence privée de m. et mme Castel. Le logement du XIXe siècle est agrandi par un corps de bâtiment construit contre les restes du mur de rempart Ouest, à l’extérieur du château. Un appentis est construit le long des restes de la courtine Nord, à partir du donjon jusqu’aux restes de la batterie qui occupait l’angle Nord-Est de l’enceinte.

(Sources: abbé Daugé -1914- et René Cairou -1986)

 Il y a bien d'autres choses à dire sur l'histoire et l'architecture de ce château, mais nous garderons cela pour plus tard.

  Château Bellegarde de Roquefort est l’appellation moderne du château de Roquefort. Elle provient du fait que dans les recherches internet, ce château de Roquefort qui nous occupe était perdu au milieu de ses nombreux homonymes, et restait quasi introuvable.

 Le château est ouvert à la visite pour les groupes (minimum 6 personnes, maximum 30) sur rendez-vous, car la visite prend du temps… et requiert beaucoup d’énergie de la part de ses propriétaires qui endossent à cette occasion les habits de guides.

Contact: chateaubellegarde@icloud.com